Les photos du moment....ou presque!

Ici quelques une de mes dernières photos, prises ici ou là, à divers moments de l'année, ou des années qui se suivent et ne se ressemblent pas toujours!!

 

Dernière semaine de mars, puis le temps que je leur cours après !!! Enfin les marouettes sont, là, observées et photographiées ! Je vais les voir jusqu'à mi avril, ensuite plus personne....

Voilà donc des années que j’explore les roselières et sites propices et cette fois la ténacité aura payée !!

Amusant cette queue jaune de la marouette ponctuée, toujours en mouvement!

Je dis elles, car sur ce cliché j’ai eu la chance d’avoir les deux marouettes ensemble !! La ponctuée et la poussin, cette dernière plus petite.

La marouette poussin à l’œil rouge!

Le dessin caractéristique du sommet du crâne se reflète dans l'eau!

Sur cette même pièce d’eau je ne résiste pas à saisir les grèbes castagneux, les bagarreurs (on pourrait dire les castagneurs !!), en beau plumage nuptial.

Une autre "zone humide à marouettes" me réserve une belle surprise! La rare bergeronnette citrine est de passage!

Et pour mieux découvrir sa large barre alaire caractéristique, elle me fait le plaisir de jouer de l’éventail!!!

Bien jaune et oui, citrine!!!!

Cet endroit est dans l'axe d'une piste, alors qu'un avion passe un peu trop bas et c’est la débandade !!!

Pour vite se cacher dans le fouillis de la rive !

Et réapparaitre un peu plus tard, un peu plus loin....

mais toujours sur le qui vive!! Très attachant ce petit rallidé!

Et les outardes ! Toujours aussi belles et lointaines et cachées dans leur champ habituel

Il en avait douze, huit mâles et quatre femelles ! Concurrence, concurrence !! Mais toujours bien lointaines pour de bonnes photos!

Ce grand champ parsemé des galets typique de la Crau, abrite aussi de jolies perdrix rouges!

Coup d’œil en l'air, l'aigle botté n'est pas là, mais sait on jamais!!!

Février 2019, les cincles, comme l’an dernier, sont très actif à la construction du nid sous la cascade !

Mi-mars, le nid est fini depuis longtemps, et les petits sont déjà là ! Les porte-faix sont, à grands coups de bec sur le rocher, débarrassés de leur gangue de bois ou gravier !

Alors c’est une noria de nourrissage !

A tour de rôle les parents plongent sous la cascade pour nourrir les invisibles affamés !!!!

Février 2019. Enfin! D'une part la chasse est fermée et d'autre part le printemps pointe son nez avec une douceur exceptionnelle! Alors il est temps de ressortir les appareils et de partir en découverte! Dans les roseaux du Charnier les panures à moustache s'activent!

Mais ce sont des oiseaux difficiles à saisir car d'une part ils sont très remuants et d'autre part ils sont souvent masqués par des roseaux!

Mais qu'importe elles sont tellement attachantes ces panures!

Pas de moustache c'est une femelle!

Avec la chaude lumière du soir, une pose typique!

Cette femelle heureuse au soleil du soir, chante à toute langue!!!

Et oui dans une roselière il y a des roseaux!!! 1/1000 de seconde et elle passe derrière mais l'attitude est belle alors je la laisse!

Une panure danseuse ou l'art du grand écart!

Toute dorée aux couleurs du soir....

Le perchoir mais aussi le garde manger!

Même pas peur des épines!

Mi avril. Il fait beau je m'apprête à sortir déjeuner sur la terrasse quand un tac,tac, tac attire mon intention! Pour une fois l'appareil est monté et prêt! Un couple de pics épeichettes est à l’œuvre sur le vieux saule!

Adorables petits pics! Quelques clichés et les voila partis.....

Une belle manière de commencer la journée!

St Chamas en bordure de l'étang de Berre. Je cherche les marouettes qui ne daigneront pas se montrer. Quelques jolis grèbes à cou noir dansent sur les flots.....une petite consolation!

Au soleil déclinant je vais photographier un dortoir à gardes bœufs (partagé avec les cormorans et les hérons). Belle lumière....

Un plouf! Une sterne pierregarin vient de plonger....

Cacophonie de grenouilles!!!

En allant en Crau je scrute mon champs à outardes....un périscope noir sort de l'herbe!

Un coup d'oeil méfiant....

Et une superbe canepetière se dévoile!

Tellement méfiant qu'il est rare de pouvoir les photographier!

Magnifique oiseau!!!

Hélas très menacé !! Sa présence en France se raréfie il ne subsiste plus que quelques ilots ici et dans l'ouest.

En Crau les crécerellettes sont arrivées. Celles ci viennent elles de l'ile de Kusmar? (voir onglet Sénégal 3) Ici mâle gris, femelle plus fauve.

Déjà fâchés???

Une belle prise pour une offrande: un scolopandre méditerranéen.

Bon pas de fâcherie, madame déguste son présent au nichoir!!!

Et semble repue!

Première semaine d'avril, les huppes viennent d'arriver!

Et aussitôt à explorer le pré!!!! (avec succès!!)

Huppe et fleurs des champs, c'est le printemps!

Fin mars 2018. Une visite à Rémuzat à la falaise des vautours...... Ces grands voiliers sont toujours autant impressionnants avec leur maitrise de l'air!

Bien que la couvaison soit avancée déjà, ils apportent toujours des matériaux à l'aire.

Séquence de vol! Un battement,

Deux battements....

Un troisiemme coup d'aile....

Il est sur moi et si proche qu'il sort du cadre!

Tourterelle turque. Janvier, février 2018, c'est l'hiver les températures fluctuent et hésitent entre le doux et le froid. Moi je n'hésite pas en cette période de chasse, j'abandonne mes affûts et ne prospecte plus mes coins favoris! J'ai trop peur qu'un de ces viandards ne prenne ma toile de camouflage pour un sanglier! Alors je me rabats sur les petits oiseaux du jardin qui squattent les mangeoires mises à leur disposition et généreusement remplies en graine de tournesol et autre friandises!

Un peu craintive , elle me scrute de son œil rubis!

Bec court et fort, jabot jaune c'est le serin cini, ici le mâle.

Là, la femelle....

Ne pas confondre avec le tarin des aulnes, autre visiteur régulier de l'hiver. Ici une femelle.

La, le mâle. Sa calotte noire est en train de foncer, prélude au plumage nuptial.

Farouche et plutôt rare, le pinson gros bec arrive avec précaution, discret et prêt à la fuite!

Un coup d’œil au photographe qui reste figé devant cette belle apparition!

Cette année ils étaient relativement abondants, en tous cas bien plus visibles que les autres années. Réchauffement climatique???

Finalement la mangeoire est investie!

Bagarreur et terreur des mangeoires, le chardonneret élégant porte bien son nom!

Dans la famille mésanges, je demande la bleue, tête à bêtises!!!

Trop mignonne !!

La mésange noire. C'est la première fois que j'en vois aux mangeoires!

Et la charbonnière, incontournable!

Début décembre, je suis en Camargue pour voir les panures, mais trop de vent la roselière est agitée! Par contre les grues sont là et m'offrent un beau V!

Coup d’œil au passage au photographe collé sur le sol!

Le roitelet triple bandeau virevolte au soleil.....

Et m'observe d'un air espiègle! Trop drôle ce petit piaf !!!!

Fin octobre, dans les Hautes Alpes, je cherche et trouve la chevêchette!

Elle se rapproche......

M'observe curieuse, nullement effarouchée!

J'arrive, avec un peu de repasse, à la guider sur un mélèze tout doré au soleil!

Qui observe qui?

La plus belle récompense!! Elle est tellement confiante qu'elle s'endort!!!!! Alors je la laisse à ses rêves!

Une jolie barge rousse aux couleurs du soir...... Petit tour dans l'ouest pour voir les migrateurs du côté du Teich. Ça change de la chaleur de la Crau!!!

Pas de livrée noire pour le chevalier arlequin en plumage inter nuptial!

Pluviers argentés en migration. Un individu arbore encore le plumage d'été!

Mono-pattes pour les gambettes!

Bécassine des marais dans son environnement bien typique....

Bien terne à l'automne le combattant varié alors qu'il est si éclatant au printemps!

La barge aux perles noires!

Un peu bossus les bihoreaux!

La bécassine au miroir!

Fin août. Dans la Crau écrasée de chaleur, parmi les herbes sèches saturées de jaune et les galets brûlants, les pluviers guignard ont fait halte.Ils arrivent tout droit de Scandinavie et on avalé d'une traite 3 voire 4000 km. Il leur reste encore la même distance à parcourir avant de rejoindre leurs territoires d'hivernage en Afrique! Quelle performance!!

Les jeunes dont c'est la première migration comme les inter nuptiaux ont le sourcil blanc plus marqué.

Certains adultes portent quelques plumes rousses vestiges de leur couleurs de parade. Attachants ces petits pluviers!!

Fin juillet. Je découvre, au cours de mes explorations de bords de rivière, un perchoir bien fréquenté par martin!!

Il n'est éclairé qu'une heure le soir de 19 à 20h alors il faut profiter de la belle lumière du soir!!!

La libellule et le martin.... presque le titre d'une fable!

Cette brindille l'agaçait!

Depuis les guêpiers de mai, pas de photos d'ici pour cause de voyage en Islande! Mais dès début juillet je saisi l'envol d'un jeune rollier!

Sans doute le dernier d'un couvée de 5 ou 6 il criait famine et n'osait sortir de la cavité....les parents tournaient autour sans venir le nourrir pour l'inciter à sortir!

Et d'un seul coup hop le premier envol! Tellement rapide !!! Bonne chance jeune rollier!!

J'ai des centaines de photos de guêpiers, et à chaque saison je me dis "bon ça suffit" mais ces oiseaux sont tellement beaux et attachants que chaque fois je retourne les saisir!!

Mai. Avec quinze jours de retard les guêpiers sont arrivés!

Mi mai. Un affût aux tétras lyre est toujours une petite aventure! En place à 3h1/2 du matin et si on les entends peu après il faut attendre les premières lueurs froides du jour pour espérer les premiers clichés......

Le premier soleil chasse la nuit.....

Alors quand le soleil est là et avec les crocus en plus, toute la magie d'un printemps de montagne secrète se révèle .....

Surveillance de la place de chant!

Ça roucoule et ça chuinte!

Celui ci paradait dans un sapin! Je doute que les femelles aient eue envie de monter là-haut!!!!

A gorge déployée!

Ailes vibrantes....

Et lyre bien en vue évidemment!

Mi avril 2017. Je retourne en Espagne pour assister aux parades des grandes outardes......

Macho et majestueux!

Début de parade, la proximité de ces dames déclenche un flot d’excitation!!!!

Cou renversé, tête disparaissant sous les plumes.....

C'est la phase commue comme "le bain de mousse".

Et en plus si madame s'approche!!!!

La huppe fasciée toujours aussi photogénique!

Cette année il y a eu beaucoup de campagnols en Espagne et en conséquence les hiboux des marais eux aussi était abondants! J'ai saisi celui ci 5 minute avant la disparition du soleil......

Les maisons en ruine d'un village abandonné font le bonheur des crécrellettes et.....des étourneaux unicolores!

Partition de musique pour les guêpiers!

Les belles pies bleues au bain. On ne les trouve qu'en Espagne et au Portugal.

Parc national de Montfragüe, le Salto del Gitano est le rocher des vautours.

Fauves et moine attendent les thermiques avant l'envol.

Le percnoptère arrive à proximité de son aire qu'il doit rejoindre sous l’œil d’irascibles voisins!

Ouf le voici en place....

Coup d’œil au photographe....

Très haut le percnoptère.

Encore plus haut mais bien plus grand, le vautour moine.

Prise de patte des milans!

Discret le monticole bleu....

Mais un très bel oiseau!

Cigogne noire en approche.....

Et ravitaillement au nid!

Lui aussi très haut mais surtout très rare l'aigle impérial ou plutôt l'aigle ibérique!

Son aire au milieu des arbres!

Milan royal ou noir? J'hésite!!!!

Ici en Espagne la passerinette après laquelle j'ai tant couru le mois précédent en Provence!!

En guettant l'aigle ibérique elle est venu se poser le temps d'un cliché juste en face de l'objectif!!! Comme quoi en photo animalière la chance est importante!

Fin mars 2017 les fauvettes passerinettes viennent juste d'arriver et s'égosillent dans les buissons! Toujours en mouvement elles sont difficiles à saisir!

Mi février 2017 le couple de cincles plongeurs est déjà actif à la construction du nid!

Transport de matériaux....

Construction du nid ....sous une cascade!!!

Qui nécessite de franchir le rideau d'eau !

Surprenant et attachant cet oiseau!

Octobre 2016 sommet du Grand Veymont Vercors. Le chocard à bec jaune nous observe, curieux!

Plaine de la Crau février 2017 c'est le bouquinage!

Camargue février 2017 le roitelet triple bandeaux se réchauffe au premier soleil.

Et s'égosille de son chant si discret.....

Qui voit l'araignée???

Personne sauf lui !!!!

Février 2017. Plusieurs longs affûts furent nécessaires pour saisir l'insaisissable panure à moustache la bien nommée!

Le masque de Fu-Manchu!!!

Mi mars 2017 dans les Hautes Alpes, les premières sorties dans les sous bois de moyenne montage, encore bien enneigés! Ce sont les hépatiques nobles.

La nonnette au soleil du printemps....

Et lui le roi du camouflage qui tourne autour des troncs!! Le grimpereau des bois.

Provence mi mars 2017 les premiers circaètes Jean le Blanc, arrivent juste!

Sans doute le dernier d'un couvée de 5 ou 6 il criait famine et n'osait sortir de la cavité....les parents tournaient autour sans venir le nourrir pour l'inciter à sortir!